Atterrissage du 2e câble sous-marin au Bénin : Le Mctic constate l’achèvement des travaux

Encore quelque semaines et le Bénin sera doté de son second câble sous-marin. Hier lundi 12 janvier 2015, le ministre chargé des technologies de l’information et de la communication (Mctic), porteur du projet au nom du gouvernement béninois, est allé constater à Cotonou l’achèvement des travaux.

Les travaux de l’atterrissage du 2e câble sous-marin (fibre optique) à Cotonou au Bénin sont en phase terminale. Pour ce qui est de la partie béninoise, ils sont pratiquement terminés. Encore quelques travaux d’appui et le Bénin peut complètement se frotter les mains. Pour le moment, le ministre de la communication, des technologies de l’information et de la communication se dit satisfait des travaux réalisés par le groupe Gie sur financement de la Banque mondiale. Pour Jean Dansou Gbéto, la descente effectuée ce lundi 12 janvier 2015 sur le site de Fidjrossè qui héberge les équipements est édifiante. « Je suis maintenant apaisé, parce que le bâtiment est bien construit. Le bâtiment principal a déjà la plupart des équipements pour accueillir le câble. Les bâtiments secondaires ont tout ce qu’il faut pour donner l’énergie pour un bon fonctionnement du système qui sera installé ici… On n’attend que l’arrivée du bateau programmé pour le 24 février… ». Ces propos en disent long sur les sentiments du ministre qui pense qu’après les travaux complémentaires, le gouvernement sera fier d’offrir aux citoyens béninois et ceux des pays de la sous-région une connexion internet stable et accessible à tous. « Le Bénin ne s’est pas trompé en décidant de l’atterrissage d’un second câble sous-marin à Cotonou. Le 1er ne sera pas délaissé. Car, Bénin Télécoms est là pour l’exploiter efficacement », dit-il avant de remercier le groupe Gie pour son expertise et la Banque mondiale pour le financement estimé à 12,5 milliards F Cfa pour l’ensemble du projet (fibre et équipements au Bénin).

Il faut dire que c’est pour sécuriser et augmenter la capacité de la connexion internet que le Bénin a souscrit au Programme d’Infrastructure de Communication Régionale pour l’Afrique de l’Ouest (Warcip). Ce qui a permis à la Banque mondiale de financer la participation du Bénin au projet régional d’interconnexion par le câble sous-marin Ace (Africa Coast to Europe). Et pour porter cette structure, le groupement d’intérêt économique « Bénin Ace Gie » dont M. Robert Aouad est administrateur a été créé pour « œuvrer à l’atterrissage dudit câble au Bénin, et pour assurer la gestion et la maintenance de la station d’hébergement. Selon l’administrateur de Ace/Bénin, « le bateau câblier sera à Cotonou le 24 février 2015 ». Après le déploiement du câble, l’intégration de la station de Cotonou au vaisseau Ace et les tests de ligne, la réception technique de la station, l’exploitation et la mise en service sont prévues le 30 avril 2015.

Pascal Hounkpatin

http://www.lapressedujour.net/archives/38449