Ecofin – Bénin : Isocel lance officiellement à Sémé City la 1 ère phase de déploiement de son réseau en fibre optique

ISOCEL lance officiellement la 1ère phase de déploiement de son réseau en fibre optique à Cotonou. La cérémonie de lancement a eu lieu à l’Agence de Développement de Sémé City, la Cité de l’Innovation et du Savoir.

Cette phase initiale représente la mise en service d’un réseau d’accès en fibre optique jusqu’à l’abonné d’environ 70 Km. L’infrastructure, déjà disponible dans plusieurs zones de Cotonou, est destinée notamment à la migration des clients existants d’ISOCEL de la boucle locale radio vers la fibre optique.

Cette étape fait partie du vaste projet de déploiement de fibre optique, dénommé iNGAN (iSOCEL Next Generation Access Network), qui consiste à déployer plus de 450 Km de fibre optique sur le Grand Cotonou à l’horizon 2020.

En lançant ce projet, ISOCEL renouvelle son engagement d’offrir l’Internet Très Haut Débit afin de répondre à la demande de plus en plus croissante en bande passante des utilisateurs. Une volonté que la ministre de l’économie numérique Aurelie Soule Zoumarou, présente à la cérémonie, s’est engagée à accompagner.

L’équipe dirigeante d’ISOCEL compte accroitre ses investissements dans le secteur du numérique pour dynamiser l’économie, favoriser les communications électroniques, créer de nouveaux secteurs d’activité et de nouveaux emplois, et contribuer ainsi à positionner le Bénin comme un hub technologique sous régional.

A l’issue de la cérémonie, ISOCEL et Sémé City ont signé un accord de partenariat permettant a l’Agence de Développement de Sèmè City d’offrir aux utilisateurs du SCOP (Sémé City Open Park) l’accès gratuit à internet via la connexion au nouveau réseau iNGAN. Avec le SCOP, l’Agence de Développement de Sèmè City met à disposition des écoliers, des lycéens, des chercheurs, des artisans, des startups, ainsi que des entreprises porteuses de projets innovants, un cadre permettant d’une part d’accéder aux pratiques de conception et de fabrication assistées par ordinateur et, d’autre part d’avoir la possibilité de mener des recherches et des expérimentations notamment sur les enjeux des villes intelligentes et durables. Le SCOP se positionne ainsi comme un lieu de collaboration et d’innovation collective où des utilisateurs issus d’horizons divers pourront s’associer.

 

Source: ecofin